Un sms révélateur

smssako.jpg

Drôle d’information sur un sms dont la fiabilité me semble difficile à remettre en doute venant de mon hebdo du jeudi et dont j’apprenais l’existence (via le camarade R.) ce mercredi soir ! On peut faire confiance à ce périodique sur l’application du principe de moult recoupages de l’information avant sa diffusion. Honnêtement, je me demande si la source à cette info ne serait pas simplement . !

Question d’ordre journalistique : pourquoi cette information sort-elle via le site internet du Nouvel Obs ? Une triple explication s’impose :

(1°) A force de jouer à tous crins la carte people, on risque gros, au point de voir sous la loupe médiatique certains pans de sa vie privée, voire certains pans de sa complexité psychologique !

(2°) Son style est à rebours de l’habitation de la fonction présidentielle. A force de casser les codes formels, il invite à la définition d’une nouvelle manière de considérer la relation presse-Elysée. Cela allant dans les deux sens. Certains médias peuvent se montrer condescendant à l’égard de l’action présidentielle, d’autres adoptent une attitude différente, tel Libé, mais toujours dans le respect de la fonction présidentielle.

(3°) N’est ce pas également et je ne peux m’empêcher d’y penser, une tentative de rééquilibrage dans le rapport de force dominant-dominé qu’avait imposé Nicolas Sarkozy entre lui et la presse; que j’avais d’ailleurs trouvé éclatante et particulièrement choquante lors de sa conférence de presse. Le seul à avoir fait montre d’une question de fond doublée d’un sens critique, certes, est l’excellent Laurent Joffrin (directeur de la publication de Libé). Il était dommage de voir un président excessivement incisif à l’égard d’un journaliste, ce sans le soutien et l’application du droit de suite par ses pairs. Droit de suite qu’il a dû appliquer seul le lendemain de cet étrange de « lynchage », par le biais d’un site du groupe de presse qu’il dirige. Cela étant dit, ironie du sort pour Sarko, Joffrin était le boss du Nouvel Obs jusqu’en 2006.

P.-S. : Je vous annonce déjà chère lectrice et cher lecteur, dans les deux semaines qui viennent (mas je ne vous dit pas quand), un message en deux parties qui aura pour intitulé « Critique du sarkozisme ».

Publicités

Étiquettes :

6 Réponses to “Un sms révélateur”

  1. Man Says:

    Nicolas aura, au moins, su relancer l’économie des magazine people…

  2. yves3 Says:

    Avait-elle vraiment besoin d’une relance, elle qui cartonne dans la vente des publications ?

  3. Rien ne va plus en Sarkozie « Le blog de Yv (3) Says:

    […] ceci n’a rien à voir avec “Critique du sarkozisme” que j’annonçais ici. Un peu de patience, cela arrive […]

  4. albin Says:

    totalement d’accord avec ton analyse, yv, mais juste une question quand même : est-ce que le nouvel obs sort grandi de cette histoire ? est-ce vraiment le rôle du NO de publier une telle non-info ? ce qui est dommage, c’est que la pipolisation de la politique française semble contaminer tous les canards de l’hexagone (et même les nôtres maintenant). Cette semaine, pour éviter Carla en couverture, il faut s’acheter Foot Magazine.

  5. yves3 Says:

    DANS LES COULISSES DU NOUVEL OBS

    Cher Albin,

    Tu auras bien remarqué que je n’ai pas traité de cette affaire d’un point de vue déontologique, du reste je n’ai pas donné un avis en faveur ou à l’encontre de la diffusion d’une telle information.

    Est-ce que le nouvel obs sort grandi de cette histoire ?

    Reprenons les événements chronologiquement. Une info sort sur le site internet du premier hebdo de France ! Apparemment, l’info échappe à tout contrôle de la part des boss de l’hebdo (honnêtement j’aurais pensé, si je puis dire, qu’une pareille info aurait été pésée et soupesée avant sa diffusion). L’information est signée Airy Routier, rédac chef des enquêtes du journal et sans jeu de mot est un vieux routier de l’Obs. Pour avoir lu plusieurs de ses articles durant ces dernières années, généralement son propos est bien ficelé et bétonné. Mais je m’égard. L’info du sms sort après la publication papier du jeudi matin. L’Obs est obligé de donner sa vision déontologique dans la parution de ce jeudi. Jean Daniel précise dans son éditorial : « Si j’avais eu l’information dont Airy Routier a disposé, je me serais empressé de m’en détourner. » Le site internet du Nouvel obs ne sort pas grandi, assurément. L’hebdomadaire s’en sort tout juste en recadrant.

    Est-ce vraiment le rôle du NO de publier une telle non-info ?

    Cela ne t’aura pas échappé, mais pour moi cela reste une information, certes d’ordre privée, mais une info qui si elle devait s’avérer exacte en dirait long sur les aspects psychologiques du personnage. Cela étant, de part la nature de l’information (ne devant pas relever du public), elle n’aurait pas dû être diffusée sur le site internet de l’Obs.

    … pour éviter Carla en couverture, il faut s’acheter Foot Magazine.

    L’Obs que j’achète tous les jeudis n’a eu qu’une seule fois Carla en couverture depuis le début de l’année, et encore, elle était de dos, s’aprêtant gravir les marches de l’Elysée avec son mari 😉

  6. yves3 Says:

    UPDATE :

    Interrogé par Libération.fr, Airy Routier confirme qu’il a bien été entendu par la police judiciaire «entre 15 heures et 16h15». Il a indiqué aux enquêteurs qu’il n’avait «pas vu» le SMS – « Ce sont des sources verbales » – mais que son information provenait de «sources fiables et concordantes dans un contexte crédible».

    Concernant la nature du SMS, le journaliste déclare: «Je ne sais pas si ce SMS a été écrit au premier ou au deuxième degré. De toute façon, il n’y a pas de quoi fouetter un chat. Par ailleurs, il ne me semble pas anormal qu’un ex-époux ait des relations avec son ancienne femme.»

    Sur la question du respect de la vie privée, Airy Routier a déclaré à la police que «tout le monde a le droit au respect de sa vie privée, sauf une personne: le Président, car il possède le pouvoir nucléaire et sa psychologie mérite d’être connue de tous».

    Les enquêteurs ont ensuite demandé à Routier si Cécilia ex-Sarkozy était la personne qui lui avait divulgué l’information. «Je ne réponds pas à ce genre de questions», leur a répondu le journaliste de l’Obs. Qui est ressorti de cette convocation avec le sentiment que «tout s’est passé gentiment». Et ajoute, non sans malice: «Reste maintenant à Herzog à sortir de la passe (judiciaire, ndlr) dans laquelle il a mis le Président.»

    © Libération

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :