Posts Tagged ‘Espagne’

ESPAGNE : Les femmes au gouvernement !

avril 16, 2008

En Espagne, 9 ministres sur 17 sont … des FEMMES !!! C’est mieux que la parité. Il a fier allure ce gouvernement entré en fonction ce lundi 14 avril. Une preuve de plus que Zapatero est en avance sur son temps ou mieux et certainement plus juste : la plupart des gouvernements européens sont en retard sur leur temps en ne consacrant pas le principe de la parité au gouvernement et Zapatero est en avance en allant au-delà de ce qui n’est pas encore la règle (malheureusement). Un gentleman ce Zapatero !

Zapatero II

mars 12, 2008

zapateroroses.jpg

Ce n’est pas la majorité absolue qu’il obtient, mais le socialiste José Luis Zapatero (Parti Socialiste Ouvrier Espagnol) se voit octroyer de la part des électeurs un second mandat important. Sur base d’un bilan économique intéressant (une croissance oscillant entre 3 et 4 % durant son mandat), d’une baisse significative du chômage (de 11,5 millions à 8,6 millions), de prises d’initiatives courageuses (la promotion de la parité, la régularisation massive des immigrés,…), Zapatero a su insuffler à son pays de nouvelles raisons de croire et de se projeter en un avenir meilleur.

Cette victoire marque clairement une accentuation de la bipolarisation de l’échiquier politique espagnol. Le PSOE remporte au Congrès 169 députés (+ 5) sur 350; contre 153 (+5) pour le Parti Populaire (PP / droite). Cela au détriment des petits partis. A ce propos, Zapatero ne pourra pas se passer du parti nationaliste basque (PNV) et/ou du parti nationaliste catalan (CiU) pour faire adopter par le Parlement des réformes importantes, les voix de son allier traditionnel l’IU (la Fédération écolo-communiste) ne suffisant pas à la constitution d’une majorité confortable (comprenez absolue).

La situation économique actuelle s’essoufflant, l’économie espagnole s’appuyant largement sur le développement immobilier (construction + vente) et le tourisme, Zapatero devra lutter contre une baisse du PIB prévue pour 2008, une remontée du chômage et un pouvoir d’achat qui s’érode. Il devra également permettre à l’Espagne d’évoluer avec son temps en investissant d’une façon plus importante que jamais dans le domaine de l’enseignement et celui de la recherche. Il s’y est engagé durant la campagne des législatives. Enfin, Zapatero aura aussi à répondre à la question d’autonomie des régions (le modèle confédéral et le modèle fédéral s’affronteront). Nul doute qu’il s’agit bien du dossier le plus brûlant et le plus passionnel qui demandera à lui et à son gouvernement un sens particulièrement « aigu » de la juste mesure.