Posts Tagged ‘foot’

Ballon d’or 2008 ?

octobre 21, 2008

Qui pour prendre la place du grand Kakà au palmarès du Ballon d’Or 2008 ? La liste des 30 joueurs nommés est sortie hier. Allez, on ne va pas chercher de midi à quatorze heures. Personnellement, j’aurais voté Xavi mais il semblerait que Cristiano Ronaldo parte favori dans la course. Et pour vous :

Jumeaux ?

octobre 17, 2008

En prenant un lunch hebdommadaire avec un ami, ce dernier m’apprenait il y a quelques semaines de cela, qu’en Angleterre l’entraîneur actuel de Chelsea Felipe Scolari (ancien sélectionneur du Portugal et coach victorieux de la dernière Coupe du Monde avec le Brésil) était surnomé Gene Hackman. Et c’est saisissant de voir combien ils peuvent se ressembler. Ce à un tel point que quand je vois le gesticulant Scolari, je ne peux plus m’empêcher de penser à Hackman.

Depuis avant-hier, une autre idée me traverse l’esprit ! A chaque fois que je vois Paul Krugman (récent nobélisé en économie), je ne peux m’empêcher de me dire : Mais il ressemble à fond à George Clooney avec sa barbe de plus de 3 jours !!! Le gag le plus fou serait une nouvelle pub Nespresso avec les deux nouveaux frères jumeaux. Imaginez la scène ou plus exactement les dernières secondes du spot ! Le nobélisé et l’acteur vous regardant droit dans les yeux avec une tasse de café à la main et disant d’une voix chaude et en « synchro » : Nespresso !? What else ?

Carton rouge à Abbiati

septembre 29, 2008

Oui chères lectrices et certainement pour certain des lecteurs non averti en matière de foot, vous vous demandez qui est ce Abbiati prenant un carton rouge de ma part ! Son CV passé rapidement en revue indique un long passage au Milan AC (où il officie encore) et à la Juventus de Turin. Vous me diriez, jusque-là, rien à reprocher. Certes. Puis l’incident fâcheux survient ce week-end. Le portier milanais a déclaré partager certaines valeurs du fascisme. Si j’étais le président de son club, un certain Silvio Berlusconi, je l’aurais viré sur le champ. Malheureusement, il semble que pareil propos ne suscite pas la même réprobation au sein du management du club !

Le foot business désenchanté

septembre 4, 2008

Cette année sur la planète football, peu de grands mouvements ont marqué le marché des transferts. On peut analyser la situation sous le prisme de l’endettement plus importants des clubs et celui de l’inflation folle dans les « prix » et les salaires des joueurs.

On pouvait penser que le foot européen avait atteint un seuil et que cela en était fini de la démesure. Mais depuis quelques jours, un fait agite tout ce petit monde. Nom de code : Manchester City. Après l’épisode Abramovitch (Chelsea), on assiste à l’épisode Sulaiman Al-Fahim. Le point commun entre les deux hommes est qu’ils sont tous deux milliardaires. Cela étant deux différences peuvent être soulignées. La première : le Russe Roman Abramovitch est selon Forbes la onzième personne la plus riche du monde avec 18,2 milliards de dollars à son actif. La seconde est de taille : Sulaiman Al-Fahim est le représentant de l’Abu Dhabi United Group.

Sans le savoir chers lecteurs, vous venez d’assister à un changement dans le rapport de force entre les deux hommes. L’Abu Dhabi United Group est un fond souverain, autrement dit un fond d’investissement public (entendez appartenant à des États d’Asie ou du Golfe, plus précisément dans le cas qui nous concerne appartenant à la ville d’Abou Dabi). La puissance financière de l’Abu Dhabi United Group est estimée dans une fourchette allant de 735 milliards d’euros à 980 milliards d’euros. Les sirènes de l’argent l’emporteront-elles sur les plus grands joueurs de la planète ? Robinho a déjà signé. Sulaiman Al-Fahim est prêt à mettre sur la table 165 millions pour s’offrir les services Cristiano Ronaldo. Et il ne s’arrête pas là, il parle d’Henry, Villa, Fabregas. En bref, il veut les meilleurs.

On a peut-etre franchi un nouveau palier dans le foot business dont on ne mesure pas complètement les nouvelles frontières, j’en déchante.

L’homme qui vaudrait 150 millions !?

mai 27, 2008

150 millions de livres sterling, c’est le prix que le Réal serait prêt à débourser pour obtenir Cristiano Ronaldo pour l’arracher à Manchester United, alors qu’il est au quasi même niveau q’un Messi ou un Kaka ! Si on franchit ce palier, on entrerait dans la démesure. Jusqu’où ira le foot fric ?