Posts Tagged ‘McCain’

Obama sera président

novembre 4, 2008

Ça y est, nous y sommes. Plus que quelques heures et nous saurons qui de Barack Obama ou de John McCain sera le nouveau président des États-Unis. Comme on a pu le constater ces derniers jours, sur le plan du suffrage universel, Obama est loin devant. Les projections sur l’obtention des voix des grands électeurs lui semblent aussi favorable. Enfin, il semblerait l’emporter dans les 3 États pivots (swing States) que constituent la Floride, l’Ohio et la Pennsylvanie.

Mister President

C’est rare, mais pour une fois je ne prendrais pas les précautions d’usage et j’assume la prise de risque. Je ne tournerais pas autour du pot plus longtemps. Obama sera le vainqueur de ces élections. il me semble difficilement pensable, malgré le facteur raciste, que Barack Obama passe à côté de la présidence.

Il semblerait qu’une majorité du peuple américain veuille mettre aux manettes de l’exécutif et du législatif les démocrates et ainsi tourner les pages de huit années de bushisme. Dans le cas contraire, l’Amérique serait confrontée pour la première fois à l’échelle nationale à un phénomène de racisme sans précédent, car comment expliquer autrement un écart (en cas de victoire de McCain) aussi grand entre l’intention de vote et la réalité de celui-ci.

Gentleman et synonyme d’espoir

Ce mardi, les américains peuvent faire le choix du premier président noir des États-Unis, disposant d’un inconstatable charisme et doué d’une grande intelligence. A priori, Barack Obama a déjoué tous les pièges durant cette campagne électorale.

Souvent, il a adopté une attitude posée dans chacun des sujets qu’il a abordé. Il n’a jamais fait l’usage des coups bas, contrairement à son adversaire et plus particulièrement à sa colistière. Le 18 mars, il a prononcé un discours que d’aucuns considèrent comme le meilleur qu’il ait exposé durant sa carrière, en mettant clairement en évidence une Amérique blanche et noire, multiraciale, pourfendant et bannissant le racisme.

Durant sa campagne, Barack Obama a prôné la vision d’une Amérique capable de surmonter la crise économique, prompte à réduire les inégalités, se définissant ainsi pour le retour d’un État fédéral fort guidé par le principe de la réforme sociale. Il donne l’espoir en une nouvelle Amérique, celle ouverte à un profond changement.

___

(Photo : David Burnett/Contact Press Images)

Breaking News !!!

novembre 3, 2008

Dernière ligne droite et dernier sondage, il date du 2 novembre et il provient de l’institut Gallup. Obama est toujours loin devant avec un crédit 53% contre 40% pour McCain. Selon les sondeurs de Gallup, lorsque les électeurs indécis sont adjoints proportionnellement aux deux candidats afin d’affiner le sondage, l’évaluation passe à 55% pour Obama contre 44% pour McCain. Les jeux seraient-ils fait ? Le vote des grands électeurs sembleraient aussi favorable à Obama. Pour être élu, le candidat démocrate est censé obtenir les voix de 270 grands électeurs. Il en obtiendrait 291 selon la dernière projection du New York Times. Les jeux seraient-ils fait ?

P.-S. : Ma modeste analyse est prévue dans la nuit de lundi à mardi.

John McCain

octobre 31, 2008

C’est fou, mais il passionne moins que son adversaire. En tous cas cela est vrai en Europe. Pour autant, on a traité de lui dans les médias, sur mon blog, dans nos conversations : McCain, John McCain ! Certains veulent que son nom reste uniquement célèbre par rapport à celui d’une marque de frites. Pourtant il a tout pour plaire à droite. Il se démarque de Bush en jouant la carte indépendant et il s’adjoint Sarah Palin. Mais rien n’y fait. On a l’impression que Barack Obama lui faira une coupe qui le décoiffera à vie. Mais ne nous emballons pas ! Imaginez qu’il gagne. Que diraient les instituts de sondages et par dessus tout que dirions nous ? On aura l’air fin. J-4 !

___

(Photo : David Burnett/Contact Press Images)

Obama reste loin devant

octobre 30, 2008


Breaking News : Ce sont les dernières livraisons dont nous disposons et le moins que l’on puisse dire est que les indicateurs sont tous au vert pour un seul des deux candidats à la présidence. Selon le dernier Gallup, Barack Obama maintient toujours une avance de 9 points sur John McCain, 51% pour le premier contre 42% pour le second. Depuis la fin du mois de septembre, le candidat républicain n’a jamais réussi à rattraper son retard sur son adversaire. Pis, les Démocrates emporteraient la majorité dans les deux assemblées que constituent la Chambre et le Sénat. Enfin, lorsqu’on analyse la carte des États, Barack Obama remporterait les voix des 270 grands électeurs nécessaires pour être président des USA. Il semblerait que le besoin de changement soit total chez nos voisins de l’autre rive de l’Atlantique. Mais la seule vérité sera celle du vote de mardi. J’ai hâte d’y être, pas vous !?

P.-S. : Ma dernière et modeste analyse sur les élections est prévue pour dimanche ou lundi (dans la rubrique Ce qui fait débat, comme c’est de coutume pour pareil propos)

(Sources : Gallup, The New York Times)

Paris for President

octobre 11, 2008

Oui je sais, l’information est futile, mais elle m’a surprise,  elle m’a fait rire et par les temps qui courent, ça nous changent des (mauvaises) nouvelles. Je n’aurais jamais pensé pouvoir écrire son nom sur ce blog et je m’exécute sans plus attendre : Paris Hilton. Oui, vous ne revez pas, Paris Hilton les amis !!!

Que nous vaut cet intérêt si soudain pour une héritière ne manquant pas de faire la une d’une dizaine de magazines people à travers le monde chaque semaine. Je vous le donne en mille. Sous le prétexte d’une fausse campagne présidentielle dont elle est la protagoniste, Hilton a réalisé un clip détonnant avec Martin Sheen (l’acteur jouant le rôle du président dans la série A La Maison Blanche). Devinez !? Elle balance : notamment sur l’Irak (en se prononçant pour le retour des GI’s) et sur le problème des supbrimes. De facto, McCain en prend pour son grade ! La vidéo est ICI ! Vous en pensez quoi ?

___

(Photo : Martin Schoeller pour le magazine Harper’s Bazar) 

Obama renforce son avance

octobre 10, 2008

La livraison des derniers sondages du très sérieux institut Gallup est arrivée. Quels enseignements peut-on en retenir ? Primo, lors du deuxième débat (sur les sujets économiques) opposant Barack Obama à John McCain, le candidat démocrate a été jugé le plus convainquant ! Secundo, de fait il maintient son avance qu’il avait creusé quelques jours avant ce débat. Actuellement, Obama est crédité de 52% d’intentions de vote contre 41% pour McCain. Espérons qu’il maintienne cette avance d’ici au 4 novembre, histoire d’éviter un biais difficilement tenu en compte (ou en tout cas difficilement mesurable) par les sondeurs et que j’énoncerais platement ainsi : dire au sondeur je voterai Obama et une fois devant les urnes préférer voter pour un blanc plutôt que pour un noir.

Première Manche pour Obama

septembre 29, 2008

Breaking news : Les jeux ne sont pas encore fait, pour autant selon le dernier sondage Gallup succédant le premier débat télévisé entre les deux candidats à la Maison Blanche, Barack Obama creuse l’écart de 8 points sur son adversaire John McCain, 50% d’opinions favorables pour le premier contre 42% pour le second. La première manche lui est victorieuse en attendant la deuxième qui se tiendra le mardi 7 octobre à 20h00 (soit pour nous le mercredi 8 octobre très tôt le matin) . Je retiens en terme de rhétorique pour Barack Obama trois propos qui ont fait mal à McCain :

– Nous avons beaucoup entendu parler de Wall Street, mais « Main Street » (l’homme de la rue) a aussi beaucoup souffert de cette crise et cela pourrait avoir un énorme impact sur tous les secteurs de notre économie. L’homme de la rue se demande quel impact cela aura sur sa vie, sa retraire, son logement, sur son emploi et ses possibilités financières pour financer les études universitaires de ses enfants.

– Nous devons également reconnaître qu’il s’agit là du verdict de huit années de politique économique désastreuse menée par George Bush et soutenue par le sénateur McCain.

– Au moment où la guerre a commencé, vous aviez dit qu’elle serait facile et rapide ; vous aviez dit qu’on savait où se trouvaient les armes de destruction massive. Vous aviez tort. Vous aviez dit qu’on serait accueillis en libérateurs. Vous aviez tort. Vous aviez dit qu’il n’y avait jamais eu de violences entre les chiites et les sunnites. Et vous aviez tort.

Le cliché du mois (USA)

septembre 26, 2008

A circonstance exceptionnelle, cliché exceptionnel ! George Bush, Barack Obama, John McCain et Sarah Palin étaient sous le même objectif, dans le cadre de l’accord national sur le plan de sauvetage du secteur financier américain. Avec tout ça, je ne sais toujours pas si le premier débat télévisé entre Obama et McCain aura bien lieu ce week-end !!!?

Obama, les swing States et l’économie

septembre 24, 2008

Breaking news : Ca balance dans la courbe des sondages et sur la carte électorale des États-Unis en faveur de Barack Obama. Évidemment, je ne le dirais jamais assez, une photo instantanée prise à un instant T est commentée sur ce blog, en l’occurrence celle de ces deniers jours. Que nous dit-elle ?

1°) Le dernier sondage Gallup nous donne un léger avantage à Obama, cela à hauteur de 47% contre 44% pour John McCain.

2°) Dans les swing states, ces États où rien n’est fait et où une bonne partie des élections se jouent, ça balance encore plus. Selon la dernière carte du New York Times, sur un besoin de l’obtention du vote de 270 grands électeurs, Obama est légèrement en tête. Selon ces projections, il obtiendrait le soutient de 238 grands électeurs contre 227 pour son adversaire; ce sans qu’il ne puisse être pronostiqué comme vainqueur par ce type de sondage, la variable incertaine des swing states jouant pleinement son rôle.

3°) L’économie est peut-être le tournant qui sera favorable à Barack Obama. La crise financière s’étant accentuée ces derniers jours, celle-ci lui donne raison dans la manière d’appréhender les dossiers économiques et sociaux (au travers d’un État plus présent), McCain semblant en décrochage dans ses réponses apportées (confiance aux marchés et moins d’État).

11 septembre 2008

septembre 12, 2008

Le temps s’est arrêté sur la campagne présidentielle pour des raisons qui se comprennent logiquement. C’est un moment digne qui se passe de commentaires.

Ça tangue pour Obama

septembre 8, 2008

Breaking news : Un sondage en chasse un autre et ce dernier fait tanguer Obama. Celui de Gallup du 7 septembre enterre celui du 6 septembre. Il est consécutif au discours de John McCain concluant la convention républicaine. Il donne McCain gagnant à raison de 48% contre 45% pour Obama. Serait-ce un rebond qui s’inscrirait dans la durée ? Personnellement je ne pense pas, on aura encore d’autres chassés-croisés sur la courbe des sondages quasi quotidiens.

Léger avantage pour Obama

septembre 8, 2008

Enfin nous y sommes. Barack Obama et John McCain ont été « adoubés » tour à tour lors de la convention organisée par leur parti respectif. Chaque convention a été un moment important pour chaque candidat dans la conquête de l’électorat américain.

McCain drague sa droite

John McCain s’était positionné tout au long de sa campagne dans le rôle d’un franc-tireur centriste. Durant la convention du Parti républicain, il a opéré un léger virage  en donnant des gages à la droite républicaine via le choix de sa colistière Sarah Palin (gouverneur de l’État de l’Asaska). Il était frappant de voir que cette dernière n’avait pas besoin durant la convention républicaine de s’étendre sur ses convictions. Son CV relayé par les médias parlait pour elle : pour la poursuite de la réduction des impôts (qui a surtout profité aux plus riches sous l’ère Bush), hostile à l’avortement, pour l’enseignement du créationnisme à l’école. A priori, Mc Cain veut jouer sur les deux tableaux : clairement à droite en ne concédant rien sur la thématique des « valeurs » qui avait tellement bien réussi à Bush en 2004, et ostensiblement au centre en jouant le rôle de rassembleur, dépassant les dogmes partisans sur certains sujets de société. Cela malgré quelques opinions tranchées qu’il affiche, telle celle en matière d’immigration (John McCain est opposé à toute régularisation massive).

Obama, l’homme du New Deal ?

La convention du Parti démocrate était teintée d’émotions au travers du vibrant discours de Ted Kennedy. Elle était aussi l’occasion de faire la démonstration de l’unité du parti. Les époux Clinton n’ont fait montre d’aucune ambiguïté dans leur soutien à l’égard de Barack Obama. Le choix de Joe Biden à la vice-présidence est judicieux à plus d’un titre. Fort de son expérience à la présidence du Comité des affaires étrangères au Sénat, il tort le coup à tous ceux qui utilisaient l’argument d’inexpérience d’un éventuel leadership démocrate à la tête du pouvoir exécutif. Biden permet également à Obama de mieux capter les voix des cols bleus et des personnes âgées plus enclines à voter Clinton et qui suite à sa défaite étaient plus séduits par le discours de McCain.

Obama imprime le tempo dans cette campagne. Il se déclarait l’homme du changement, McCain l’a suivi dans cette rhétorique en se déclarant comme tel dernièrement. Contrairement à 2004, la thématique des valeurs ainsi que celle de la guerre en Irak prennent moins d’importance. Les aspects intérieurs, plus précisément ceux sociaux et économiques prévalent. Barack Obama se prononce pour une relance de l’économie par des investissements publics dans les sources d’énergies renouvelables et par la réduction des impôts pour 95% des membres des foyers exerçant un emploi. Il propose également d’augmenter les impôts de ceux qui gagnent plus de 250.000 $ annuellement. D’un point de vue social, il se prononce pour un meilleur système de santé, qui serait meilleur marché et accessible à tous, tendant ainsi vers un système de couverture maladie universelle. De facto, Barack Obama prône la vision d’une Amérique capable de surmonter la crise économique, prompte à réduire les inégalités. Autrement dit, sans qu’il l’ait dénommé ainsi, le candidat démocrate pourrait instaurer une sorte de « New Deal » du 21ème siècle. C’est pour tous cela que je pense qu’Obama dispose d’un léger avantage sur son adversaire et que malgré toutes les variations de sondages que l’on connaîtra d’ici au 4 novembre, il l’emportera sur McCain.

Léger avantage pour Obama dans les sonsages

Il reste à Barack Obama deux mois pour convaincre et tous les indicateurs semble tourner (pour l’instant) en sa faveur. Les derniers sondages donnent Obama légèrement en tête par rapport à McCain (47% contre 45% selon le dernier barômètre Gallup daté du 6 septembre). Il l’emporterait notamment chez les hispaniques et chez les femmes. Par contre, il est clairement devancé par McCain auprès des cols bleus et des hommes blancs. Pour ce qui est des personnes âgées, les deux candidats sont au coude à coude dans la dispute de cet électorat. Pour autant son avance reste faible, donc rien n’est acquis pour le candidat démocrate.