Posts Tagged ‘Monde’

Prêcher le faux pour un message profond

novembre 13, 2008

Ce matin, en cliquant sur  ce lien qu’avait posté une amie, je pouvais lire dubitativement : « La guerre en Irak est finie », « Bush inculpé de haute trahison », « Adoption du plan national de couverture médicale » !!! Rien que ça ! L’opération ne s’arrête pas là. Leurs initiateurs ont également assuré la distribution à New York et à Los Angeles de plus d’un million d’exemplaires de l’édition piratée du New York Times annonçant en une la fin de la guerre en Irak.

C’est un phénomène médiatique intéressant et je ne doute pas que nous en verrons plus fréquemment dans les années à venir. Le but avoué par les auteurs d’un pareil exercice était de mettre en avant des thèses de leur mouvement mi-pacifiste, mi-altermondialiste, au premier rang desquelles on trouvait notamment : le désengagement des troupes américaines en Irak, l’adoption d’une loi interdisant l’usage de biocarburant, afin de soulager les agricultures qui en pâtissent. Les messages étaient également présents dans les publicités, comme en atteste la dépêche AFP :

Ainsi le diamantaire De Beers annonce que « l’achat d’un diamant (…) aidera à modeler et entretenir une prothèse pour un Africain dont la main a été arrachée dans un des violents conflits pour le contrôle du commerce des diamants ».

Je trouve cette manière de procéder originale, avec ses avantages, dans le cas où elle a pour but de faire passer des messages favorisant la réflexion. Elle comporte également ses inconvénients, en terme de confusion entre l’authentique et les « fakes » (faux articles), favorisant en partie le brouillage du message, du fait qu’on ne retienne qu’un élément : le canular plutôt que le fond.

Personnellement, j’en retiendrai le fond, celui de croire en et de vouloir un monde meilleur !

Publicités

Le blog du mois

novembre 11, 2008

Mardi, Yves n’a pas encore eu le temps de vous parler des socialistes français. Pour cela, au mieux, il faudra attendre dans la nuit de mardi à mercredi.

Cela étant, j’ai reçu un mail fort agréable d’une bonne copine. Devinez quoi !? Elle a fait un blog, « sponsorisé » par Victoire (l’hebdo féminin du Soir). Son prénom est Sandrine. Elle a décidé de nous faire partager son tour du monde. L’Inde est la première escale de ce long voyage. Je n’en dis pas plus, si ce n’est qu’il est beau et qu’il donne envie !!! Cliquez ICI !

RECESSION

octobre 17, 2008

Le mot a été glissé sur ce blog dans deux ou trois messages depuis deux semaines, on n’y échappera pas en Belgique (prévue pour la fin de l’année), la France est déjà en plein dedans et elle guette une bonne partie du monde (surtout les pays occidentaux, par contre la Chine carburera à 9,3% de croissance pour 2009). La récession arrive ! On la sent venir dans certains commerces. Elle commence à s’intégrer dans toutes les discussions. Le FMI a en fait un rapport complet sans être volumineux, dont vous pouvez prendre connaissance ICI. Pour ceux qui passent leur tour, je vous laisse son résumé analytique :

L’économie mondiale s’engage dans une récession majeure face à la crise la plus grave sur les marchés financiers arrivés à maturité depuis les années 30. Un ralentissement sensible de la croissance mondiale est prévu en 2008 et un léger redressement n’apparaîtrait que plus tard en 2009. L’inflation est élevée, sous l’effet de la montée en flèche des cours des produits de base, mais elle devrait ralentir. La situation est exceptionnellement incertaine et risque sérieusement de se dégrader. Dans l’immédiat, il s’agit de stabiliser la situation financière, tout en gérant prudemment les économies pendant une période de ralentissement et en maîtrisant l’inflation.

___

(Cartographie : Le Monde daté du 17 octobre 2008)

Pour un travail décent

octobre 11, 2008

C’est une information qui est un peu passée au second plan, voire à la trappe, en tous cas dans nos pays riches, pour les raisons sur lesquelles je ne reviendrais pas aujourd’hui. La date du lundi 7 octobre 2008 coïncidait avec la première Journée mondiale pour le travail décent. Un problème grave qu’est le travail « indécent » et par rapport auquel malheureusement les États concernés ne luttent pas ou pas assez, le manque de pressions internationales n’aidant certainement pas à améliorer la situation. Évidemment, cette situation ne touche pas que les pays du tiers monde, même s’ils sont les plus représentés dans cette problématique. Le principe du « deux poids, deux mesures » est évident lorsqu’on confronte la couverture médiatique de la crise boursière à celle de la crise du travail ainsi que (de façon plus éclatante) quand on compare les moyens qui sont alloués pour lutter contre ces deux crises.

Main-d’oeuvre infantile

février 22, 2008

enfance-gachee.jpg

La pauvreté reste malheureusement un phénomène majeur à travers le monde. A ce sujet, un exemple m’a particulièrement interloqué.

Sans une volonté immédiate d’entrer dans le registre du pathos, c’est un chiffre qui fait froid dans le dos et qui en dit long sur les disparités socio-économiques à travers le monde. Le Bureau International du Travail (BIT) a recensé 191 millions d’enfants âgés de 5 à 14 ans incorporés dans la main d’oeuvre mondiale.

Cet état de fait constitue une violation de la Déclaration de l’OIT relative aux principes et droits fondamentaux au travail. Faisant face à une situation économique précaire, les parents des Etats les moins nantis font contribuer leurs progénitures au revenu global du ménage. Ces enfants effectuent leurs tâches dans des conditions parfois très difficiles, cela allant même jusqu’à entraîner pour certains des séquelles physiques irréversibles. Dans une optique « occidentale », on peut avancer que nous sommes les témoins passifs d’une situation dont les acteurs vivent un enfance gâchée, voire brisée. Le résultat des sanctions internationales à l’égard des Etats tolérants pareilles pratiques est quasi nulle.

A ce problème de fond révoltant, quelles solutions ? Une ébauche de réponse via la proposition d’aide internationale massive et digne de ce nom dans l’éducation des enfants, au mieux éradiquant à défaut palliant ainsi le recours par des employeurs peu scrupuleux de la main-d’oeuvre infantile. Une autre résiderait dans des sanctions économiques exemplaires à l’encontre des pays fermant les yeux sur ces pratiques. Souhaitable, mais certainement (et tristement) peu probable lorsque l’on sait que « l’usine du monde », comprenez la Chine, tolère l’intolérable; le rapport de force économique lui étant largement favorable.