Posts Tagged ‘Union européenne’

Barroso, l’Europe et la Turquie

avril 10, 2008

Mercredi soir, j’étais à une conférence organisée au Berlaymont par le quotidien Le Soir et ayant pour invité le Président de la Commission européenne Monsieur José Manuel Barroso. Mes pairs (simples citoyens) et moi étions conviés à la suite d’un concours où chacun soumettait une question à poser au Président. Disposant d’un laps de temps de deux heures, quelques uns ont pu lui adresser la parole (parfois au travers de questions des plus pertinentes) et le journaliste au Soir chargé des affaires européennes Maroun Labaki a modéré le débat tout en interpellant notre interlocuteur privilégié sur des sujets regroupant plusieurs mêmes interrogations formulées par les personnes conviées.

Diplomatiquement correct

Rompu à l’art diplomatique, Barroso a souvent répondu de façon assez convenue aux questions qui lui étaient adressées. De façon non exhaustive, il a notamment défendu : son attachement aux valeurs européennes et au besoin que l’Europe se construise sur ces dernières plutôt que sur une religion; l’importance du traité de Lisbonne et le besoin d’une Europe qui pèse plus politiquement et diplomatiquement*; un propos assez mesuré sur la Chine et les droits de l’homme; une vision de l’Europe à mi-chemin entre l’Europe des Régions et l’Europe des Etats Nations; ou encore l’importance de l’immigration dans les années à venir en terme démographique et de main d’oeuvre; ainsi que la nécessité de continuer l’élargissement de l’Union.

« On ne doit pas fermer les portes de l’Europe à la Turquie ! »

Mais le plus marquant des faits était ailleurs. Le moment le plus passionnant; et le plus surprenant en terme d’information est celui où Barroso aborde le sujet de la Turquie. Pour le Président de la Commission, la Turquie fera partie de l’Union européenne à terme ! Comprenez et il le dit explicitement : dans 20 ans. Mais entretemps, la Turquie devra respecter un certain nombre de principes de libertés et de facto tendre vers une démocratie à l’image des 27 de l’Union. José Manuel Barroso a prononcé les mots suivants : « On ne doit pas fermer les portes de l’Europe à la Turquie ! »

Un propos qui est tout sauf sibyllin. On ne peut plus limpide ! Une formulation à rebours de ce qu’on appelle l’opinion publique européenne et étant l’antithèse des positions du couple franco-allemand (le moteur de l’Europe). Nicolas Sarkozy et Angela Merkel se sont toujours opposés à voir à terme la Turquie entrer dans l’Union. Sarkozy privilégiant platement une politique de coopération renforcée. Le substrat d’une telle logique résidant certainement dans la perception de la Turquie comme un Etat d’abord musulman avant son caractère laïc fondamentalement affirmé dans sa constitution et globalement respecté. Cette séquence de la conférence est pleine d’à propos. En effet, ce jeudi, José Manuel Barroso sera en Turquie pour pousser ses dirigeants à favoriser des avancées significatives dans la démocratisation de l’Etat.

___

*P.-S. : En terme de visibilité de l’Europe au niveau international, le traité de Lisbonne prévoit un présidence fixe de l’Union via le poste de Président du Conseil européen. Devinez quel nom revient avec insistance ces derniers jours à Bruxelles : Barroso !!! Les compléments d’informations sont sur le blog de Quatremer. En plus, il cumulerait des fonctions sacrément importantes en postulant à sa succession à la présidence de la Commission. C’est notre ancien Premier ministre belge Guy Verhofstadt qui doit être content !

Publicités